Fast and furious… ou pas!

Publié le Mis à jour le

HS5

En matière de pêche aux carnassiers et plus particulièrement de pêche du brochet, beaucoup de facteurs peuvent influer sur les résultats de nos sorties, que ce soit en terme de taille, de régularité ou de nombre de prises. Chaque pêcheur a ses petites théories, plus ou moins justifiées d’ailleurs, en matière de couleurs des leurres, d’animations, de signaux sonores ou vibratoires, etc… J’aime échanger sur ces sujets qui sont souvent constructifs et qui me permettent régulièrement de progresser dans ma façon d’aborder telle ou telle situation que je peux être amené à rencontrer sur l’eau. C’est à ce titre que j’aimerai aujourd’hui apporter ma petite pierre à l’édifice de vos réflexions halieutiques en traitant de la vitesse à laquelle j’ai l’habitude de faire évoluer mes leurres en fonction de différentes situations.

(Cliquer sur l’image pour télécharger l’artcle complet au format .pdf)

Publié dans Planète Carnassiers n°19 : Septembre – Octobre – Novembre 2014

@+ Arnaud

Publicités

2 réflexions au sujet de « Fast and furious… ou pas! »

    graffan andré a dit:
    30 septembre 2014 à 16:00

    quand les leurres ne fonction pas tu fait quoi

      arnaudmahut a répondu:
      7 octobre 2014 à 14:08

      Bonjour André, tu poses là une question cruciale! A mon sens, il y a deux attitudes à employer lorsque les leurres ne fonctionnent pas :
      Premier cas de figure, tu pêches avec des poissons naturels, vivants ou morts, que tu peux utiliser avec différentes techniques : Vif, Drop-shot, Verticale, tirette… Dans certaines situations, il est clair que cette option représente quasiment la seule alternative pour prendre du poisson. L’inconvénient majeur, c’es qu’il faut avoir des vifs, ce qui n’est jamais mon cas pour ainsi dire.
      Deuxième cas de figure, tu pars du postulat qu’il existe toujours une solution « artificielle » pour n’importe quelle situation de pêche. Dans ce cas, le challenge consiste à trouver le bon leurre et l’associer à la bonne technique, ce qui est compliqué mais terriblement passionnant! Il faut vraiment réfléchir, savoir adapter sa stratégie, souvent sortir des sentiers battus… Alors je te le concède, des fois, on ne trouve pas la solution et on passe à coté de la pêche, mais quel plaisir de prendre un ou plusieurs poissons dans une situation difficile quand on a bataillé et finalement trouvé LA solution.
      Au plaisir de te lire à nouveau sur ce blog.
      @+ Arnaud

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s