Les brochets du Delta du Danube… Partie 4

Publié le

image002

Pour cette quatrième et dernière partie du récit retraçant mon voyage dans le Delta du Danube, je ne parlerai pas de pêche ou de brochets, les trois articles précédents ayant largement traité ce sujet.

Pour conclure, j’ai en effet choisi de vous parler un peu de mes partenaires de voyage. A mes yeux, une passion est vraiment belle que si elle est partagée, et mon voyage à Holbina n’aurait pas été aussi beau si je l’avais vécu seul.

En premier lieu, je veux profiter de l’occasion pour remercier Philippe Lagabbe, qui m’a proposer de l’accompagner dans cette aventure. Philippe, c’est un ami, un vrai, et j’ai souvent l’habitude de dire, avec un brin d’humour, que c’est mon « père spiritueux ». Le Bison comme on l’appelle, fait partie de cette catégorie d’amis indéfectibles que vous pouvez ne pas voir pendant 5 ans et avec qui vous reprenez les choses exactement là où vous les avez laissé dès que vous vous revoyez. Philippe, c’est un mec extrême, qui vit tout à 200%, un passionné addictif qui a eu plusieurs vies, entre la pêche de la carpe, l’investissement associatif et aujourd’hui la photographie qui l’habite littéralement. Vivre un tel voyage avec un mec comme Philippe, ça a été pour moi plus qu’un plaisir, car avec un mec de cette trempe, la pêche devient secondaire… c’est l’amitié et la passion à l’état pure qui prennent le pas!

DSC_6804

DSC_6813

Philippe Lagabbe, « Le bison »

Je ne peux pas non plus conclure mon récit sans parlé un peu de Gaël Even avec qui j’ai passé la majeure partie de mon temps à Holbina. Lorsque j’ai proposé à Philippe que Gaël nous accompagne dans le Delta, je n’avais aucun doute sur le fait que niveau pêche, ça le ferai! Je connais Gaël depuis quelques années, et j’ai plusieurs fois pêcher avec lui dans le cadre de ses interventions pour le BPJEPS pêche de loisir de la MFR de Naucelle et pour les stages de spécialisation « pêche aux carnassiers » qu’il vient faire en Aveyron chaque année. Mais lorsqu’on passe une semaine non stop à deux, il n’y a pas que la pêche qui compte. En Roumanie, j’ai bien entendu eu confirmation que Gaël est vraiment un très grand pêcheur, et sans lui, nos résultats auraient été nettement bons. Mais j’ai aussi eu confirmation que cette bête de pêche était aussi un Grand Monsieur, qui ne se prend pas la tête, qui partage avec plaisir ses précieux conseils (j’en ai appris plus sur la pêche du brochet en une semaine avec lui à Holbina qu’en plusieurs années ici), et qui vit sa passion avec simplicité, émerveillement et aussi beaucoup d’humour. A titre d’exemple, durant nos deux derniers jours de pêche, c’est lui qui a pris les commandes du bateau et ce n’était pas un exercice facile. Du coup, il a forcément moins bien pêcher pendant ces deux jours, d’autant plus qu’il s’arrangeait toujours pour me mettre dans les meilleures conditions de pêche, en plaçant le bateau pour que je puisse bien pêcher en priorité. Il aurait pu aussi faire tout le contraire et empiler les brochets pendant que je me galérais à pêcher dans les herbiers… Mais c’est juste pas le style du bonhomme. J’ai hâte de pouvoir retourner à la pêche avec Gaël, où que ce soit, juste pour partager un bon moment avec un super mec!

Gael

Gaël Even

Il y a eu aussi nos deux compères Daniel Nussbaum et Jean-Louis Dressel qui nous ont accompagné dans le Delta. Deux bons vivants, épicuriens, passionnés de photographie, qui sont repartis du Delta des souvenirs plein la tête et leurs Memory Card pleines d’images incroyables. J’ai beaucoup apprécié de pouvoir discuter avec eux, de les écouter parler de photos, et de leur parler de pêche. Des échanges comme je les aime avec des mecs d’enfer!

image001

Jean-Louis Dressel et Daniel Nussbaum

Ce voyage n’aurait aussi pas été le même sans l’accueil exceptionnel sur place de Sylvain Remetter qui a tout fait pour que notre séjour se déroule du mieux possible. Sylvain, c’est un vrai passionné, un amoureux du Delta. Je suis vraiment content d’avoir fait sa connaissance et j’espère le revoir très bientôt. Il en va de même pour Ernest Popovici, notre hôte, qui nous a accueilli de la meilleure des manières et qui a su partager avec nous sa passion et ses ambitions pour le site d’Holbina.

Ernest et sylvain

Ernest Popovici et Sylvain Remetter

Et puis, il y a aussi tous ceux qui n’étaient pas avec nous pendant cette semaine mais à qui j’ai pensé : Mon père, lui qui m’a transmis la passion de la pêche, Eric et Cédric, qui connaissent déjà le Delta et avec qui j’aurais aimé partager ce moment, mon pote Clément, qui aurais adoré être avec nous et à qui nous avons souvent pensé avec Gaël au milieu des roselières immenses, et tant d’autres…

Enfin, comment ne pas parler de ma petite famille, ma femme Claire et mes deux enfants Sarah et Pierre. Ce n’est pas toujours facile de vivre avec quelqu’un qui a une passion dévorante comme moi. Partir pêcher à des milliers de kilomètres dans des sites exceptionnels comme le Delta du Danube, c’est vraiment extraordinaire. Mais rentrer chez soi, auprès de ceux qu’on aime, ça n’a pas de prix…

FB_IMG_1440073427195

@+ Arnaud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s