Sandre

Les postes incontournables à pêcher en été

Publié le

Photo1

L’évolution de la pêche des carnassiers est littéralement fulgurante depuis quelques années. Les techniques se multiplient et deviennent de plus en plus précises, le matériel évolue pour répondre aux exigences des pêcheurs les plus pointus, les stratégies développées par certains pêcheurs sont poussées à l’extrême… Bref, les pêcheurs de carnassiers que nous sommes se font bien souvent des nœuds dans la tête pour être plus efficaces et attraper plus de poissons, ou des plus gros, etc… Cependant, qu’on soit débutant ou pêcheur confirmé, il me semble qu’il existe quelques règles de base qui sont primordiales pour prendre des poissons régulièrement, comme par exemple pêcher au bon endroit au bon moment. Pour ce numéro estival de Planète Carnassiers, je vous propose donc de vous livrer mon top 3 des postes à pêcher en priorité en été (et des techniques associées), pour se donner toutes les chances d’attraper régulièrement des brochets, des perches et des sandres.

(Cliquez sur l’image pour télécharger au format .pdf)

PC26_p32-37_couv

Article publié dans Planète Carnassiers n°26 : Juin – Juillet – Août 2016

@+ Arnaud

Verticale, éloignez-vous des stéréotypes

Publié le Mis à jour le

Photo10

La pêche en verticale s’est largement démocratisée en France depuis pas mal d’années maintenant. Il est vrai que l’apparition de cette technique a constitué une véritable révolution chez les pêcheurs de sandre, et a pris le pas sur l’éternelle pêche au mort manié, désormais peu utilisée, même si elle reste pourtant très efficace. Par contre, ce qui me surprend toujours en France lorsque j’observe les pêcheurs en verticale, c’est le fait que grosso-modo, tout le monde pêche de la même manière et aux mêmes périodes : Mêmes types de leurres, mêmes tailles, mêmes vitesses de dérive, mêmes postes, etc… Pourtant, la pêche en verticale offre un panel de possibilités très varié, et permet,  en changeant un peu sa manière de faire, de répondre à des conditions de pêche très diversifiées. Avec cet article, je vous propose donc de revenir sur quelques éléments techniques qui méritent d’être compris et adaptés afin de sortir un peu lot.

(cliquez sur l’image pour télécharger le fichier au format .pdf)

PC25_p40-45_couv

Paru dans Planète Carnassiers n°25 : Mars – Avril – Mai 216

@+ Arnaud

Vers une pêche de loisir gérée efficacement?

Publié le

Quel pêcheur n’a jamais pester contre sa Fédération départementale en disant « Ils ne font rien pour les pêcheurs ! » ou « Ils n’ont rien compris à la pêche ! » ? En tant que passionnés, nous avons tous une vision très personnelle de notre loisir. Il est vrai que pour bon nombre de pêcheurs sportifs, cela peut être un peu déroutant de voir que les actions engagées par telle fédé ou telle AAPPMA se limitent à déverser des truites de pisciculture qui finiront dans le congélateur de pêcheurs qui ont une approche de la pêche totalement différente. Pour ce qui concerne plus particulièrement la pêche des carnassiers, les initiatives des gestionnaires sont très disparates d’un département à l’autre, avec des quotas différents, des mailles différentes, des mesures de protections spécifiques, etc… A chaque pêcheurs ses attentes, et certains seront sensibles à des actions d’empoissonnement en brochets ou en black-bass, quand d’autres rechercheront plutôt une réglementation restrictive sensée protéger les cheptels. Mais peut-on vraiment dire que la pêche associative évolue vers une gestion efficace de la pêche en France ?

(Cliquer sur l’image pour télécharger au format .pdf)

Couv_PC24_p14-17-1

Publié dans Planète Carnassiers n°24 : Décembre 2015 – Janvier -Février 2016

@+ Arnaud

Mon indispensable du moment : Le Forktail

Publié le Mis à jour le

forktail

Avec l’arrivée de l’automne puis de l’hiver, la pêche du sandre occupe la majeure partie de mes sorties pêche. C’est la verticale qui est pour moi la technique de prédilection pour rechercher des poissons plus ou moins actifs qui ont tendance à descendre plus profond, en quête de proies qui se regroupe en larges bancs avec la chute des températures.

Depuis plusieurs saisons maintenant, l’un des mes leurres favoris à cette saison est le Forktail de Fox Rage. Avec sa caudale en « V » très souple et sa matière plastique résistante, c’est le leurre « finesse » parfait pour moi. Il est quasiment toujours le premier que je vais sortir de ma boite quand je commence ma partie de pêche. J’ai une confiance totale en ce leurre qui m’a rapporté de très nombreuses prises.

Disponibles en 2 tailles (13,5 cm et 18 cm) et en 6 coloris, je vous conseille vivement d’en avoir toujours quelques-uns dans vos boites de pêche. Moi, ça me réussi pas trop mal!

Forktail

DSC_0419

DSC_1985

DSC_0722

DSC_0427

DSC_0435

@+ Arnaud

Vite fait…bien fait!

Publié le Mis à jour le

Photo2

Dans le dernier numéro de Planète Carnassiers, je vous ai parlé de l’importance de la vitesse de récupération des leurres pour la pêche du brochet. Dans une autre mesure, j’attache aussi beaucoup d’importance à la vitesse de mes leurres pour le sandre, notamment en verticale. Lorsqu’on évoque cette technique, la première chose qui vient à l’esprit, c’est l’image d’un bateau totalement statique et d’un pêcheur qui l’est tout autant. Et pourtant, de nombreuses situations m’ont démonté qu’imprimer une vitesse importante à mes dérives m’apportait des touches alors qu’une approche plus classique restait infructueuse. Voici donc quelques pistes qui feront peut-être évoluer votre approche pour leurrer ce poisson si intriguant et facétieux qu’est le sandre.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour télécharger au format pdf.

Publié dans Planète Carnassiers n°20 : Décembre – Janvier – Février 2015

@+ Arnaud

Ca tourne, Action!

Publié le Mis à jour le

P1200419

Il y a quelques jours a débuté le tournage d’un film promotionnel sur la pêche en Aveyron pour le compte de la Fédération de Pêche et avec le partenariat du Comité Départemental du Tourisme et de la FNPF.

Ce film, dont les séquences seront tournées en 2014 et 2015, s’attachera à montrer tout le potentiel halieutique de l’Aveyron dans des sites naturels exceptionnels! Au programme : Pêche des carnassiers, pêche à la truite, pêche au quiver, école de pêche… et beaucoup d’autres sujets encore.

La réalisation a été confiée à mon ami Jean-Philippe Forzani, qui produit des film à couper le souffle! Pour ceux qui ne le connaissent pas encore , je vous invite a aller visiter son site : http://www.forzavideo.com

La première journée de tournage a eu lieu sur le lac de Castelnau-Lassout-Lous fin septembre. Pêche ultra fine avec de nombreuses perches au rendez-vous, et en bonus un sandre sympa et en pleine forme qui a mit mon 17/100 à rude épreuve.

Les prochains tournages sont programmés la semaine prochaine, sur différents sites, en espérant que la météo et les poissons se montrent coopératifs! A suivre…

P1200279_2

P1200479

P1200519

P1200384

P1200390

@+ Arnaud

 

Brochets et sandres de juin

Publié le Mis à jour le

Après avoir passée ma première semaine de juin sur le lac de Pareloup en compagnie des BPJEPS de la MFR de Naucelle et de Gaël Even, J’ai la chance de pouvoir profiter d’un weekend de pêche prolongé que je compte bien exploiter au maximum!

Premier jour, départ pour un après-midi et un coup du soir en rivière. Il fait très chaud, et je m’aperçois vite que ça ne va pas être simple. Sur un premier bief, tous mes efforts ne me rapportent qu’un petit brochet d’environ 50cm et une petite perche. Il n’y a aucune activité, tout du moins chez les carnassiers, car niveau carpe, c’est la fête.

Bref, Je décide de changer de secteur pour la soirée. Je monte directement sous la chute du barrage, et là, pas de chance, je ne suis pas le seul à occuper les lieux. Il y a en effet de nombreux baigneurs dans l’eau et des carpistes (dont mon ami Guy!) sont installés sur la berge opposée. Ça ne va pas me laisser beaucoup de place tout ça, mais je décide quand même de tenter ma chance dans les bulles juste sous la chute. Stratégie payante car je ferai coup sur coup deux brochets de 73cm et 88cm au Crank. Merci à Guy pour les jolies photos!

Broc73

Guy2

Guy1Broc88

 

Après avoir été discuter quelques minutes avec Guy, je change de secteur pour le coup du soir, mais sans succès. Je ne m’en sors donc pas trop mal mais je reste un peu sur ma faim quand même.

Le lendemain après-midi, direction Pareloup pour essayer d’aller chatouiller les brochets et les sandres. je commence par faire les bordures et prend deux brochets d’environ 60cm, mais c’est tout de même un peu dur. Je me replis donc vers les sandres en allant passer l’echo sur les zones où nous avions trouvé les poissons la semaine précédente. Les secteurs sont vides, mais j’arrive tout de même à trouver des poissons actifs dans 9-10m.

shot 37

J’enregistrerai pas mal de touches et ferai 5 sandres entre 20h et 21h. après, les poissons bougeront et je ne les retrouverai pas.

zander3

Le lendemain retour à Pareloup pour un petit coup du soir. J’ai compris quelques trucs la veille mais j’ai encore des choses à confirmer. Premier constat : Il n’y a pas un poisson sur le secteur où j’ai eu les touches la veille. Mais après un moment, je retrouve les poissons à l’échos, mais dans près de 15m cette fois-ci!

shot 39

Les poissons sont là, mais ils ne sont pas simples à prendre. Il faut vraiment la bonne présentation et le bon leurre. J’arrive tout de même à tirer mon épingle du jeu avec un leurre Fox Rage Zander Pro Brownie qui aura vraiment fait la différence sur ces deux sorties.

zander6

DCIM100GOPRO

Au fur et à mesure que l’heure avance, les poissons se déplacent vers le fond de la baie dans moins d’eau. En fin de soirée, je prendrai les dernier dans 9m.

shot 40

A final, je prendrai 7 sandres sur la soirée, avec pas mal de touches manquées et une ou deux décroches. Bref, il y a eu un peu d’action, et c’est bien cool.

DCIM100GOPRO

Ainsi s’achèvent mes petite sessions de Pentecôte. Le bilan est positif, car la pêche n’était franchement pas facile mais j’ai réussi à tirer mon épingle du jeu.

zander5

@+ Arnaud

Petite ouverture sympathique

Publié le Mis à jour le

Blog6

Ça y est, nous y voilà enfin! Après plusieurs mois de disette, une nouvelle saison de pêche aux carnassiers se profile!

Cette année, je profite de la présence de mon père dans l’Aveyron pour faire l’ouverture avec lui. Ça fait quelques années que cela en nous était pas arrivé, ce qui fera de cette ouverture 2014 un excellent millésime, et ce quel que soit le résultat niveau pêche.

Nous décidons d’aller pêcher Pareloup, d’autant plus que mon père n’y a encore jamais pêché. Nous sommes sur l’eau à 6h15 et commençons tranquillement à faire les bordures à la recherche de brochets en activité.

Sur les 4 premières heures de pêche, nous feront 3 brochets, pas très gros, mais qui nous font tout de même bien plaisir. Nous avons aussi eu quelques autres touches manquées, bref, il y a tout de même eu un eu d’action!

Blog1

Blog3

La deuxième partie de matinée est quand à elle beaucoup plus calme. Nous nous déplaçons beaucoup à la recherche de quelques poissons actifs mais sans succès. A ce que nous pouvons voir, les autres bateaux que nous croisons sont un peu dans la même situation.

Arrivé dans un nouveau bras du lac, je vois à sur l’écran du HDS des échos qui ne me laissent aucun doute sur la nature des poissons présents sous le bateau. Il y a bien des sandres ici. Alors je tiens à préciser tout de suite que ces poissons n’étaient pas sur leurs frayères : Eau à 10°C, profondeur de 9 m… Nous n’avons d’ailleurs pas pêcher les sandres dans des profondeurs inférieures à 8m, histoire de laisser ceux occuper à se reproduire tranquilles, même si je ne suis pas sûr que la fraie est vraiment démarrer à Pareloup…

Bref, après un rapide casse-croûte, nous changeons de matériel pour tenter de faire quelques dérives sur les échos repérés précédemment. Le diagnostic ne tardera pas à se confirmer. Au premier passage, je prendrai un sandre de 56cm, puis nous en prendrons un autre plus petit et une jolie perche de 39cm. Nous aurons aussi plusieurs autres touches manquées sur la même zone, toujours entre 8 et 10 m de profondeur. Niveau leurre, il n’y a pas photo, le Zander Pro Shad coloris Arkansas shiner fait nettement la différence.

Blog4Blog5

Blog7

Le Zander Pro du jour en mode Chewing gum !

Après une nouvelle tentative au brochet, qui s’est soldée par un nouveau loupé, notre partie de pêche se termine dans le milieu de l’après-midi. Nous n’avons pas fait de miracle niveau pêche, mais nous sommes tout de même satisfait de notre journée, la saison ne démarre pas si mal que ça!

@+ Arnaud

L’année commence plutôt bien

Publié le Mis à jour le

Lundi dernier, j’improvise une petite session sur un lac où je n’avais pas mis les pieds depuis pas mal de temps. Avec les précipitations de ces derniers jours, l’eau du barrage se teinte franchement et le courant assez puissant rend la pêche assez originale.

Après quelques tentatives sans succès dans le bouillon sur le secteur amont, je décide de descendre à la recherche des poissons fourrages, que je localise rapidement dans 12 – 14 mètres d’eau plus en aval, là où l’eau n’est pas encore trop sale.

Shot1

Comme souvent, mon choix se porte sur un Fork Tail Appleseed 13 cm. Après quelques minutes de pêche, j’enregistre une touche bien violente que je ne suis pas près d’oublier! Dès le ferrage, je comprend que je suis attelé à quelque chose de sérieux, et le combat est assez intense. Cela me permet de « valider » la nouvelle tresse Fox Rage Jig Silk en 10/100 

Je glisse finalement l’épuisette sous le poisson, c’est un superbe sandre! La mesure indique 82 cm, je suis aux anges.

J’improvise une séance photo tout seul, mais je n’ai plus de batterie dans mon appareil photo et je ne peux prendre qu’un cliché… Dommage, ça aurait pu être mieux, mais bon, c’est toujours comme ça!

Forktail_82

J’enregistre plusieurs touches dans la foulée. Je prendrai 2 autres sandres beaucoup plus petits, toujours avec mon Fork Tail Appleseed.

IMG_20140120_120735

IMG_20140120_121603 (1)

Je raterai un autre « gros » qui se décrochera suite à un énorme rush qui m’a vraiment surpris. Il ne me laissera pour seul souvenir cette capture d’écran… J’aurai vraiment aimé le voir, parce qu’il avait l’air très costaud!

shot2

Après cette période d’activité assez courte mais intense, plus rien… L’eau est devenue très sale à ce niveau du lac et les poissons semblent avoir bougé ou alors s’être calmés. Je décide donc de les chercher sur d’autres postes, mais je ne retrouverai pas de poissons actifs. Ce n’est pourtant pas faute de trouver des bancs de vifs prometteurs!

shot3

L’année 2014 commence bien, avec un poisson qui fait vraiment plaisir. Mais c’est déjà la fermeture… Heureusement, j’ai la chance d’habiter un département où la pêche reste possible tout au long de l’année! J’espère donc pouvoir faire quelues sessions en février, histoire de ne pas perdre la main avent un petit voyage en Hollande programmé avec mon père début mars!

@+ Arnaud

Les leurres Pro Shad « FireTail » et « Natural Classics »

Publié le Mis à jour le

DSC_0028

En cette période d’ouverture, il me paraissait intéressant de vous présenter deux gammes de leurres souples développés par Fox Rage et particulièrement adaptés à la pêche du brochet : Les Pro Shad « Firetails » et « Natural Classics »

Pro Shad Firetails : Le leurre qui ne passe pas inaperçu!

Le Pro Shad Firetails est un leurre souple au corps aplati de forme allongée plutôt réaliste. Comme son nom l’indique, la caudale aux dimensions généreuses est de couleur flashy, permettant d’augmenter considérablement les contrastes du leurres et d’augmenter son attractivité dans pas mal de situations.

La forme générale du leurre ajoutée à l’action de la large caudale procurent aux Pro shads Firetails une nage très attractive, avec un effet de rolling prononcé et de forts signaux vibratoires. Le volume d’eau brassé par ces leurres est important, suscitant l’intérêt des brochets qui les détectent de loin. 

Les leurres Pro Shads Firetails sont fabriqués dans un plastique à la fois soupe mais aussi vraiment résistant, ce qui est un plus indéniable lorsqu’on cherche particulièrement le brochet!
Disponibles en 3 tailles (14, 18 et 23 cm) et en 10 coloris originaux, les Pro Shads firetails occupent une place de choix dans ma boite et m’ont souvent permis de tirer mon épingle du jeu.
Dernier point : Les Pro Shads Firetails sont vendus à l’unité, ce qui vous permettra de choisir plusieurs coliris sans pour autant acheter 4 ou 5 leurres à chaque fois!
 pro-shad-fire-colors
Les 10 coloris originaux des Pro Shads Firetails
DSC_0047 
Le plastique des Pro Shads est vraiment résistant. Celui-ci a pris plusieurs brochets mais est encore opérationnel!
Proshad1
Proshad2 (1)
Sandre_Proshad 
Les sandres aussi aiment les Pro Shads!
 
 
Pro Shad Natural Classics : La nouvauté 2013 pleine de promesses
 
Cette année, Dietmar Iaiasch nous a encore gaté en venant ajouter à sa gamme de leurres souples les Pro Shads Natural Classics. De la même forme que les Firetails, les Natural Classics sont disponibles en 6 coloris hyper réalistes qui devraient ravir autant les pêcheurs que les carnassiers.
Les Pro shads Natural Classics sont eux aussi fabriqués avec un plastique hyper résistant. Ils bénéficient de la technologie « twinskin », ce qui signifie que la caudale est réalisée dans un plasique plus souple que le corps (mais résistant tout de même), ce qui augmente sa mobilité et permet au leurre de nager de manière très attractive même à très faible vitesse.
Comme pour les Fire Tails, les Natural Classics sont distribués en 3 tailles et vendus à l’unité.
Vous pouvez me croire, ils feront partie des leurres que j’utiliserai à coup sûr mercredi pochain pour l’ouverture… A suivre…
pro-shad-natural-colors
Les 6 coloris des nouveaux Pro Shads Natural Classics 
Twinskin 
La technologie Twinskin confère à la caudale une souplesse exceptionnelle
 
@+ Arnaud